Evaluation en vol SATPRetour

Drones / Evaluation en vol SATP

 
 

Prenez rendez-vous avec un évaluateur en vol, SATP
(Examen CIR 21 disponible également)

info@cqfa.ca

 
Le CQFA vous offre le service d'évaluation en vol dans le but d'obtenir le certificat SATP avancé,
presque partout au Québec. 17 pilotes SATP du CQFA sont certifiés pour votre évaluation.
 
Tarif : 175$/pilote
L'évaluateur choisi peut proposer diverses options,
notamment concernant déplacement en région,
des frais moindres de reprise de test, ou autre.

 
 
Laurentides
Coordonnateur du service
Jean LaRoche
Grand Montreal, centre
Antoine Léger
Patrick Provost
Grand Montréal
Rive nord, Laval, Blainville
Martin Laporte
Jean-Guy Ouellet
Grand Montréal
Rive sud, Montérégie
Martin Laporte
Patrick Provost
Pat Bonenfant

Ville de Québec et environs
Sébastien Gravit
Vincent Ricard
Patrick Provost
Pierre Benoît
Bas du fleuve, Gaspésie
Steve Desrosiers
Gatineau, Outaouais
Simon Tanguay
Sherbrooke, Cantons de l'est         
Mathieu L'Étoile
Saguenay, Lac St-Jean
Pierre Benoît
   
Toronto, Lac Ontario
Stephen P. Sweeting 
Ed Middleton          
Est de l'Ontario, Mille Iles, Ottawa
Patrick Foré

 
Pilotes d'Hydro-Québec
Voir Jean-Sébastien Jetté
Pilotes de Telus
voir Patrick Provost
 
 
 

Voici quelques conseils préparés par Stephen Sweeting,
évaluateur dans la région de Toronto,
traduits par Mathieu L'Étoile de Sherbrooke.

 

Conseil n ° 1: Apportez des documents papier.

Bien que les exploitants de RPAS utilisent de plus en plus les téléphones intelligents et les tablettes sur le terrain, on peut argumenter avec pertinence en apportant des copies papier de votre enregistrement, certificat de pilote, relevé de site, listes de vérification, plan de mission et manuels.

Bien que Transports Canada autorise l'utilisation de documents électroniques, les copies papier sont souvent plus faciles à manipuler en réponse aux demandes des examinateurs de vol. De plus, vous n'avez pas à vous soucier des problèmes de service dans le cloud et des tablettes rendues illisibles par le soleil.

Conseil n ° 2: Vous êtes le commandant de bord.

Certains exploitants de RPAS ont exprimé leur confusion quant à leur rôle dans une révision en vol. Rappelez-vous que vous êtes le commandant de bord et que vous êtes responsable des communications préalables avec NAV Canada si l'examen se fait dans un espace aérien contrôlé. Ne vous attendez pas à ce que l'évaluateur assume votre rôle et vos tâches. Vous êtes le PIC.

Conseil n ° 3: La nervosité est normale.

Transports Canada avertit les évaluateurs de vol que les candidats auront probablement un certain niveau de nervosité lors de l'examen. Les examinateurs sont tenus de se comporter d'une manière qui n'ajoute pas au stress normal de la situation.

Les psychologues notent que lorsque vous êtes nerveux, il est encore possible de faire un excellent travail. En utilisant des routines bien pratiquées et en vous concentrant sur vos tâches plutôt que sur l'auditoire, vous pouvez surmonter vos sentiments de nervosité. La visualisation du succès et la respiration profonde sont également de bons moyens de lutter contre le stress au cours de l'examen.

Conseil n ° 4: L'organisation est un voyage, pas une destination.

Le document TP 15395 de Transports Canada mentionne le mot « organisé » à sept reprises en ce qui concerne les critères de performance relatifs à la révision des vols. Prenez cela comme un indice important; assurez-vous de ne pas paraître ou d'agir de manière désorganisée pendant l'examen. Planifiez vos opérations à l'avance, utilisez des listes de vérification, répartissez votre SATP et ses accessoires de manière ordonnée et effectuez vos tâches de manière systématique. Bien que cela ne soit pas obligatoire, un état d'esprit professionnel vous encouragera à rester organisé pendant l'examen.

Conseil n ° 5: Un balayage visuel efficace est essentiel pour réussir.

Le Guide de l'évaluateur de vol de Transports Canada (TP15395) indique «qu'une habitude à ne pas utiliser des techniques efficaces de balayage visuel durant la révision en vol» constitue un motif suffisant pour faire échouer un pilote candidat. Certains pilotes SATP se concentrent trop sur la télécommande et le moniteur pendant les opérations en vol. Familiarisez-vous avec les diverses techniques de balayage visuel. Et n'oubliez pas de les utiliser au cours de l'évaluation.

Conseil n ° 6: Des documents officiels et à jour.

Les pilotes SATP commerciaux expérimentés dans la rédaction d'applications COAS comprennent que les études

de site et la documentation connexe constituent le cadre de toute opération de vol.

Durant l'examen en vol SATP, il vous sera demandé de démontrer comment vous avez fait votre relevé de site et quels documents avez-vous utilisés. Copie papier ou électronique, assurez-vous d'utiliser des documents officiels et à jour, et de pouvoir les parcourir efficacement lorsque l'évaluateur pose des questions.

Conseil n ° 7: Expliquer vos actions durant l'évaluation.

Bien que cela ne soit pas requis par Transports Canada, l'un des moyens les plus simples de démontrer que vous suivez les procédures opérationnelles approuvées pour SATP, consiste à verbaliser vos actions.

Pensez en termes d'aller au-delà de ce qui est normalement communiqué aux membres de l'équipage lors d'une opération de vol. Par exemple, lorsque vous observez les lectures de votre télécommande pendant un vol, vous pouvez dire à voix haute: « Je vérifie le cap, l'altitude et le niveau de la batterie. »

La plupart de vos actions peuvent être verbalisées sans interférer avec votre concentration ou votre conscience de la situation. De cette façon, vous démontrez clairement que vous abordez les aspects clés des critères de performance de la révision en vol.

Conseil n ° 8: Comprendre le cadre d'erreur en vol de TC.

Le guide de l'évaluation de vols de Transports Canada contient trois types d'erreurs: mineures, majeures et critiques. Celles-ci peuvent résulter d'actions ou d'inactions. Tous les types d'erreurs ne donneront pas lieu à un échec lors de l'évaluation en vol.

Les erreurs mineures sont sans conséquence sur l'achèvement d'une tâche, d'une procédure ou d'une manœuvre, mais peuvent varier des meilleures pratiques. Idéalement, vous pourrez récupérer facilement et en toute sécurité des erreurs mineures.

Les erreurs majeures conduisent à un état de l'ATP non souhaité ou à une marge de sécurité réduite. Ce type d'erreur conduit à un résultat qui nuit considérablement à la réalisation d'un objectif défini dans le cadre de votre opération de vol. Une série d'erreurs majeures peut être considérée comme un degré d'erreur plus grave, évoquée ci-dessous.

Les erreurs critiques conduisent à un état indésirable du vol de l'ATP ou qui compromettent la sécurité. Ceux-ci incluent: non-conformité au RAC; écart grave par rapport aux SOP; la répétition d'une mauvaise gestion d'erreurs; l'incapacité à reconnaître les menaces qui placent l'ATP dans un état indésirable ou dangereux; erreurs majeures répétées; ou écart par rapport aux critères d'exécution attendus essentiels à la réalisation de l'opération. Les erreurs critiques mèneront à l'échec de votre évaluation en vol.

Connaissez et comprenez ce cadre d'erreur avant de réserver votre avis de vol.

Conseil n ° 9: Utilisez le TP 15395 comme guide.

La meilleure approche consiste à consulter et suivre le Guide de l'évaluateur de vol pour les pilotes d'aéronef télépiloté (TP 15395), en combinaison avec vos connaissances du RAC et des autres compétences et connaissances évaluées lors de l'examen en ligne SATP pour pilote avancé.

Assurez-vous de pouvoir respecter TOUS les critères et points énoncés dans le TP 15395 avant de réserver votre évaluation en vol.